Un audit énergétique obligatoire pour les grandes copropriétés

Les dépenses énergétiques des français

Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Sofinco (février 2012), 9 Français sur 10 déclarent que les dépenses énergétiques de leur foyer ont augmenté et 98% ont redéfini leur comportement en matière d’énergie pour leur logement.

Il faut savoir qu’en moyenne, les Français déclarent dépenser chaque mois 191,9 € pour leurs factures d’énergie.

Une différence de budget est à noter entre ménages avec des revenus faibles et ménages aux revenus plus aisés. Les ménages plus aisés dépenseraient moins en factures d’énergie. Les ménages aux ressources les plus faibles (moins de 1.000 € par mois), avec une moyenne de 209 €, déboursent plus que les foyers plus aisés (167 €). La vétusté des équipements expliquerait que les foyers les plus modestes soient plus consommateurs d’énergie.

Malgré les économies d’énergie que pourraient rapporter des travaux d’amélioration ou de remplacement des installations, plus de la moitié des français ne se déclarent pas prêt à changer leurs appareils de chauffage ou leurs chaudières. Même si la plupart d’entre eux, 89% des français se disent favorables aux énergies vertes, telles que la géothermie, le photovoltaïque ou l’éolien pour des raisons économiques plus qu’environnementaux, la majorité des français, 57% d’entre eux y renonceraient à cause de l’importance des investissements financiers de départ.

Un audit énergétique pour quoi faire ?

Un audit énergétique permet d’améliorer la performance énergétique de votre habitation pour :

  • Réduire votre facture de chauffage de façon significative.
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre suivant les orientations du Grenelle de l’environnement.

Identifier les points faibles : Bilan Énergétique

En effet, avant même d’investir dans des solutions potentiellement inadaptées et peu efficaces, il est important de connaître les faiblesses thermiques de l’intégralité de votre habitation avant travaux en ce qui concerne l’ensemble de l’isolation, le mode chauffage ou encore la ventilation etc…

L’Audit Énergétique est bien plus précis que le Diagnostic de Performance Énergétique, en effet la phase diagnostic thermique surpasse le DPE en proposant des travaux priorisés d’amélioration de performance énergétique

Cette première phase de l’audit énergétique permet de :

  • Mettre en évidence les points à améliorer de l’existant.
  • Donner un ordre de priorité sur les travaux à entreprendre.

Il est important de connaître avant même de faire réaliser les travaux, l’impact des travaux sur les économies d’énergie réalisées sur les factures à venir grâce à une approche financière.

Objectif de l’audit énergétique

L’audit énergétique doit permettre de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programme(s) d’économie d’énergie et amener le maître d’ouvrage à décider des investissements appropriés. L’audit énergétique n’est pas un simple devis de travaux ou une proposition d‘améliorations évidentes, c’est une méthode d’analyse complète qui est un préalable à l’avant-projet sommaire, préalable à la mission d’ingénierie, préalable à la mise en place d’une comptabilité énergétique. Il aide le maître d’ouvrage à décider, en connaissance de cause, chiffres en main, le programme des interventions que nécessite son bâtiment. A lui ensuite de choisir des intervenants compétents, de faire réaliser  les travaux et les réceptionner et enfin de gérer ses consommations énergétiques.

L’audit doit être réalisé avant 2017

Le décret n° 2012-111 prévoit la réalisation obligatoire d’un audit énergétique pour les immeubles d’habitation en copropriété de 50 lots ou plus et il aménage la réglementation thermique pour les constructions neuves.

L’audit énergétique doit être réalisé dans un délai de cinq ans à compter du 1er janvier 2012.

Le décret du 27 janvier 2012 donne les modalités de la réalisation de cet audit. Les bâtiments à usage principal d’habitation en copropriété de cinquante lots ou plus, équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement et dont la date de dépôt de la demande de permis de construire est antérieure au 1er juin 2001 (date de dépôt du permis de construire antérieure au 1er juin 2001) doivent faire l’objet d’un audit énergétique obligatoire.

La réalisation de cet audit énergétique doit être inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale des copropriétaires 

Cette entrée a été publiée dans Actualités et étiqueté , , , , .

Comments are closed.